L'origine de Hub'Eau

Le projet Hub’eau, visant à offrir un accès aux données SIE dans des formes orientées vers le monde de l’OpenData et de la réutilisation publique, a été retenu par le PIA « Industrialisation de la mise à disposition de données ouvertes » en mi 2015.

Les données du SIE sont proposées depuis plusieurs années à la fois en consultation sur ses sites et en téléchargement à travers des flux XML ou des fichiers CSV, en open data. Pourtant, le premier hackathon sur les données de l'eau en juin 2014 a montré la difficulté rencontrée par des tiers au SIE (scientifiques, experts, industriels utilisateurs d’eau, journalistes de données,…) à ré-utiliser ces données et à susciter de nouveaux usages.


Les enjeux d’une utilisation plus étendue des données de l'eau sont pourtant forts : la feuille de route 2013 pour la transition écologique comporte une mesure visant à « garantir la transparence de la politique de l’eau », en « facilitant et fiabilisant l’accès par le citoyen à des données sur l’eau facilement compréhensibles ». Le Comité National de l'eau (CNE), fin 2013, a relayé cette demande, en définissant un plan d'action pour l'accès aux données sur l'eau, qui prévoit en particulier de faciliter cette « accessibilité » réelle et de promouvoir l'ouverture de ces données.


Fort de ce constat, le projet de réalisation d’un prototype Hub’eau  a été proposé par le ministère de l’environnement lors de l'appel à projets de 2015 « Transition numérique de l’État et modernisation de l'action publique : « Industrialisation de la mise à disposition de données ouvertes » dans le cadre des programmes d'investissements d'avenir (PIA), avec comme acteurs techniques le BRGM et l’Onema (pôle Inside). Il s'agit, à travers le développement d’une plateforme, d’apporter une réponse adaptée à la cible de (ré) utilisateurs « externes au SIE » en s’appuyant sur les accès actuels aux données du SIE. Le projet Hub’eau visait à offrir un passage « transparent » des formats et standards du SIE vers le monde de l’OpenData et de la réutilisation publique. Ce projet a été retenu par le Secrétariat général pour la modernisation de l'action publique (SGMAP) en mi 2015, et le projet a démarré en fin 2015.
Un hackathon autour d’hub’au a été programmé le 1er juin, et a permis de valider le prototype et lancer des pistes d’amélioration.


La décision de  passer du prototype hubeau.fr à une version intégrée à eaufrance, hubeau.eaufrance.fr, a été prise en début 2017.